Vous êtes ici : Agence Presse » Tourisme » Les Alaouites du Maroc

Les Alaouites du Maroc


Dans l’entrée de votre riad luxe à marrakech ici, comme dans tout le Maroc vous serez surpris de voir que le portrait du roi régnant est omniprésent.

Depuis le 17e siècle, le royaume du Maroc est gouverné par une dynastie qui incarne son identité spirituelle et son destin.

En 1664, Moulay Rachid Ben Chérif s’empare de Fès et fonde la dynastie alaouite, aujourd’hui toujours régnante. Ce Rachid avait pour ancêtre Mahomet. Moulay Ismaïl, le demi-frère et successeur de Moulay Rachid garde le pouvoir pendant 55 ans jusqu’en 1727. Il réorganise l’administration centrale, combat avec succès les tribus turbulentes et respecte les Turcs et les européens. Il construit sa capitale Méknès avec magnificence. Après sa mort, le Maroc connaît une phase de conflits de la part des prétendants au trône tandis que le pays connaît une famine importante liée à une grande sécheresse.

Ce n’est que sous le règne de Mohammed III, à partir de 1757, que le Maroc réapparaît sur la scène internationale. Des traités commerciaux sont conclus avec les français et les espagnols. En 1825, Moulay Slimane, descendant de Mohammed III accorde à la France la « clause de la nation la plus favorisée ».

A l’occasion de votre week end à Marrakech, vous verrez que la population, même jeune, parle très bien le français. Notre histoire fut liée durant des siècles à celle du Royaume marocain.

Au début du 20e siècle, le 30 mars 1912 exactement, le monarque régnant ratifie la convention de Fès consacrant l’instauration du protectorat français du sud de Larache au nord de Sidi-Ifni. Le reste du Maroc passe sous contrôle espagnol sauf la ville de Tanger qui deviendra ville internationale. Le général Lyautey, nommé au poste de résident général, saura moderniser la monarchie alaouite. En 1927, les autorités françaises choisissent comme héritier du trône Moulay Mohammed qui devient Mohammed V. Son fils Hassan II voit le jour en 1929 à Rabat où Lyautey a transféré la capitale. Il recevra une éducation franco-arabe stricte à la fois contemporaine et très traditionnelle. Il se passionne pour la culture française.

En 1953, Mohamed V est déposé par la France et exilé en Corse puis à Madagascar mais la France peu après empêtrée dans l’affaire algérienne, décide de céder sur le front marocain. L’empire chérifien retrouve son indépendance. Mohammed V meurt en 1961 et c’est Hassan II qui lui succède.

Aujourd’hui, Mohammed VI est le chef du royaume des chérifiens mais il est avant tout le « commandant des croyants » musulmans. C’est au roi de réglementer l’exercice du culte.

VN:R_U [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)