Vous êtes ici : Agence Presse » Société » Le divorce, bien pensé ou coup de tête ?

Le divorce, bien pensé ou coup de tête ?


Lorsqu’un couple marié ne s’entend plus, si l’un ou l’autre sent que ça ne marche plus, les époux ont deux choix : se donner le temps de faire le point, chacun de leur côté et convenir mutuellement d’une séparation provisoire. Le second choix est d’entamer de suite une procédure de divorce, sans autre remise en question. Dans les deux cas, l’entente ou la mésentente au sein du couple aura des conséquences sur les enfants.

Réservé aux enfants

Auparavant, la pension alimentaire était payée même sans enfants, mais cette loi fut abolie il y a quelques années pour faire place à une autre forme d’aide, avec ou sans enfants. Un couple marié avec enfant qui se sépare provisoirement reste toujours marié aux yeux de la loi. Qu’ils décident de faire résidence à part incombe qu’un des parents s’occupe de l’enfant. L’autre quant à lui a l’obligation de continuer à subvenir aux besoins de l’enfant. Qu’il s’agisse d’une séparation provisoire ou définitive, le statut de parent solo s’applique au papa et à la maman. À partir de ce moment, chacun devra faire face à l’éducation et à élever son enfant, à sa manière, mais l’entre-aides entre les époux reste de rigueur.

Sans limites d’âge

Si un couple avec enfant décide de divorcer sans préavis, la question de la pension alimentaire s’imposer alors pour le parent qui n’obtient pas la garde de l’enfant. En effet, le parent qui s’occupera de l’enfant et chez qui l’enfant habitera aura droit à une aide pécuniaire de l’autre parent. La pension alimentaire peut être demandée dès la séparation de corps ou lors de la procédure de divorce. Une fois le divorce prononcé, elle peut être additionnée à une rente versée à l’un des parent solo. La pension alimentaire sera toujours valide tant que l’enfant aura besoin de l’aide d’un de ses parents et cela, même s’il atteint sa majorité.

http://www.parent-solo.fr/

VN:R_U [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)