Vous êtes ici : Agence Presse » Services » Les conditions d’acceptation se durcissent chez Oodoc

Les conditions d’acceptation se durcissent chez Oodoc


Oodoc.com, une des sources documentaires les plus complètes d’Internet, a bien évolué depuis son démarrage en 2005. Même si le site n’a pas encore changé d’apparence, il a tout de même atteint le stade de 80 000 documents relus et corrigés par son comité de lecture, ce qui fait un travail considérable.

Pour ceux qui étaient là au tout début, ils diront qu’une bonne partie des documents proposés était acceptée par le comité de lecture (moins de 50% tout de même) en respectant certaines règles de base (mise en page, orthographe, un minimum de fond, et bien sûr pas de plagiat – les devoirs étant scannés systématiquement par un logiciel anti-plagiat). Bref, en publiant un document de marketing, finance ou de droit assez correct, on avait de grandes chances qu’il soit publié.

Mais depuis quelques années, la donne a changé et beaucoup moins de documents sont publiés. Le site a en effet changé sa politique et ne prend plus que les contenus hyper qualitatifs, et demande un minimum systématique de 3 pages au format Word ou PDF (les autres formats de documents n’étant quasiment plus acceptés).

Alors certes, beaucoup moins de documents sont publiés, mais la qualité s’améliore grandement, notamment pour les études de marketing et de finance, ou beaucoup de professionnels et d’étudiants en Master ont été recrutés au cours des derniers mois.

Le changement de cap est important pour le site, mais complètement nécessaire, à l’heure où les lycéens préfèrent consulter du contenu gratuitement mais d’une piètre qualité. Il fallait donc donner un nouveau souffle et une nouvelle stratégie à Oodoc.

Vous l’aurez donc logiquement constaté, les prix aussi ont évolué. Alors qu’on trouvait en 2005 ou 2006 la majorité des documents à 1,80 ou 3,60 euros, ces derniers sont difficilement trouvables aujourd’hui, et le minimum est souvent à 5,40 euros. Quoiqu’il en soit, pour les études marketing ou les études de marché, cela reste tout à fait abordable par rapport aux organismes d’études de marché, qui n’hésitent souvent pas à demander plusieurs centaines voire milliers d’euros pour une étude réalisée par de simple stagiaires.

http://www.noplagiat.com/

VN:R_U [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)