Vous êtes ici : Agence Presse » Informatique » Eugène Kaspersky souhaite lutter plus efficacement contre la cybercriminalité

Eugène Kaspersky souhaite lutter plus efficacement contre la cybercriminalité


Eugène Kaspersky, fondateur de l’entreprise Kaspersky, qui édite des solutions tout en un et des antivirus.

Kaspersky pronostique que l’environnement informatique sera de plus en plus dangereux.

Avec le développement des possibilités d’attaque pour les créateurs de menaces (téléphones intelligents, meilleur accès à Internet, virtualisation des données), les internautes (et même parfois les non internautes), sont plus en danger.

En effet, même si l’on ne surfe pas sur le web, les informations qui nous concernent et que possèdent les compagnies ou même les organisations peuvent être hackées, hackées, compromises.

Dans le cas les plus récents, on a observé une émergence de fausses pièces d’identités créées à partir de comptes Facebook « libres » et qui détaillaient toutes leurs informations.

Pour batailler contre cette évolution et s’opposer aux plans des hackers / hackeurs / spammeurs, Eugène Kaspersky propose l’établissement d’une pièce d’identification numérique.

Fonctionnant comme un passeport, ou une pièce d’identité, elle permettrait de prouver son identité en cas d’incertitudes, et permettrait d’éluder certaines attaques répertoriées.

Imaginons un cas concret :
Un hackeur a acheté à un autre hackeur les coordonnées de votre compte bancaire. Il a l’intention de s’en servir pour effectuer de nombreux achats sur les marchands en ligne de type Fnac, Priceminister…  Quand il souhaite renseigner ses coordonnées de carte, l’interface de l’e-boutique lui demande d’assurer son identité avec à la pièce d’identité numérique.
Le hackeur est paralysé, sans moyen de prouver son identité (volée), il ne peut valider sa commande et les coordonnées acquises sont donc nulles.
Bien entendu, cela n’empêche pas de sécuriser son installtion informatique en installant des solutions de sécurité. Télécharger un antivirus, ou l’acheter en magasin, c’est l’étape initiale pour se défendre contre des virus ou des malwares.

Si vous avez encore des hésitations, vous pouvez tenter l‘essai d’un antivirus de la compagnie Kaspersky gratuitement pendant 30 jours, ce qui devrait vous permettre de vous faire une idée.

VN:R_U [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)