Vous êtes ici : Agence Presse » Actualité » Le Partenaire Européen fait un bilan positif sur le nouveau PTZ+ lancé au début 2011

Le Partenaire Européen fait un bilan positif sur le nouveau PTZ+ lancé au début 2011


Le PTZ+ : le nouveau prêt à taux zéro visant à faciliter lʼaccession à la propriété

C’est le but du PTZ+ : faciliter l’accès à la propriété. C’est donc les primo-accédants qu’il vise en priorité. Mais ce n’est pas le premier prêt subventionné du genre. En effet, il est issu de la réforme des aides précédentes, déjà présentes de longue date. Pour ce qui est du PTZ+, sa date de lancement effectif est le premier janvier, au début de cette année.

Aide à lʼachat dʼun premier bien immobilier, le PTZ+ est une aide simple, ses conditions dʼattribution sont très faciles à vérifier, même si l’on conseille habituellement de faire appel à un professionnel de la finance — votre banquier — pour faire une estimation optimale de son impact, le calcul n’étant pas forcément évident pour un non initié.

100000 PTZ+ distribués entre janvier et avril de cette année

Le PTZ+ a bénéficié d’une large promotion dans la presse fin 2010 et début 2011. Mais au-delà de l’intérêt des journalistes, il est devenu très rapidement très populaire auprès des ménages. En effet, de janvier à avril à peine, 100000 logements ont été achetés avec le concours du PTZ+, ce qui confirme l’objectif de 380000 PTZ+ souscrits par an dès cette année.

Par ailleurs, on notera que le PTZ+ entre en fonction dans une tendance de crédit immobilier à la hausse, permettant aux primo-accédants, gourmands en crédit à l’occasion de leur première acquisition, de compenser partiellement cette hausse des coûts financiers. Il en résulte que les bénéficiaires du PTZ+ bénéficient effectivement du dispositif dès les premiers mois de sa mise en service.

Principaux bénéficiaires du récent PTZ+ : les classes moyennes

Mais qui sont, justement, ces bénéficiaires ? Le Partenaire Européen constate que les classes moyennes sont fortement représentées dans les premiers bénéficiaires du PTZ+, ce qui n’est guère une surprise, encore est-il utile de le noter. De plus, ces premiers prêts enregistrés durant les quatre premiers mois de son entrée en fonction dessinent le profil des souscripteurs : 50 % ont moins de trente-cinq ans ; 40 % sont des familles avec un enfant ou plus ; 40 % sont issus des foyers aisés ; 20 % sont des foyers modestes. La force du PTZ+ est de répondre à ce large panel de bénéficiaires en une relative simplicité.

Le Partenaire Européen

Une large part du marché immobilier se fait entre particuliers. Le Partenaire Européen connaît bien cette situation. En effet, l’entreprise met en relation l’acheteur et le vendeur, sans commission à la vente, contrairement à une agence immobilière. De par ses annonces immobilières spécialement conçues à cet effet, l’intervention du Partenaire Européen augmente les possibilités de contacts et donne accès aux vendeurs divers services facilitant la vente de particulier à particulier. Pour lʼacquéreur, en particulier primo-accédant, Le Partenaire Européen offre un service de consultation des offres efficace, ouvrant ainsi sa large base de données d’annonces. Vendeur et acheteur gagnent donc à exploiter les services d’un tiers de confiance.

VN:R_U [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)